Accueil » Projets » Valorisation du riz de mangrove de qualité en Basse Guinée » Contexte et objectifs

Contexte et objectifs

Les interventions d’appui de la filière riz de mangrove des projets Acorh et Riz Basse Guinée ont abouti à accompagner une démarche innovante : la mise en place d’une marque collective interprofessionnelle pour protéger le nom et promouvoir le produit.

Le riz étuvé de mangrove (Bora Maalé en langue Sousou) possède des caractéristiques spécifiques qui lui confèrent une forte renommée auprès des consommateurs guinéens. Il se vend plus cher que les autres riz locaux (+25%) et que le riz importé. Forte d’un important potentiel de vente auprès d’une clientèle diversifiée, sa filière en Basse Guinée apporte des revenus à de nombreux ménages ruraux impliqués dans la production, la transformation et la commercialisation. Ces acteurs s’organisent progressivement et développent des actions collectives.

L’enjeu actuel est de mettre en place et de tester un dispositif de gestion et de promotion d’une marque collective interprofessionnelle pour éviter ou limiter la vente d’autres riz étuvés locaux sous le nom « Bora Malé » à Conakry et s’assurer ainsi que la plus-value liée aux caractéristiques du produit reviennent effectivement aux acteurs de la filière (et les incitent à investir dans la riziculture, et les activités de transformation).

Il s’agit donc (i) d’appuyer la définition concertée d’un cahier des charges et d’un dispositif de gestion, de contrôle et de promotion de la marque collective, qui permettent de prendre en charge les couts collectifs et des incitations en termes de rémunération (prime à la qualité, répartition de la marge entre les acteurs) et ‘ii) de réaliser des tests commerciaux.

Cette action bénéficie l’appui organisationnel de la MGE, du Gret, de la Direction Nationale du Génie Rural (DNGR), du Bureau de stratégie et développement (BSD) du ministère de l’Agriculture, et de la Fédération des Organisations paysannes de Basse Guinée (FOPBG). Elle est permise avec le soutien financier de l’Agence française de développement (AFD), du Comité français de solidarité internationale – Fondation de France (CFSI-FdF), et du fonds Find d’investissement pour l’innovation du Gret.