Accueil » Projets » Projet Sara

Projet Sara

Projet Sécurité alimentaire, résilience et agro-écologie en Guinée (SARA) soutenu par le financement de l’Union européenne.

Lieux de l’action : République de Guinée

Moyenne Guinée : Préfectures de Gaoual, Koundara et Mali

Guinée forestière : Préfectures de Beyla, N’zérékoré, Lola, Macenta, Guéckédou et Basse Guinée : Conakry, Préfectures de Forécariah, Coyah, Dubréka, Boké, Boffa

Durée totale  : 36 mois

Contribution de l’UE demandée  : 3 000 000 Euros, soit 80.9% du total des coûts éligibles de l’action

Objectif général : Améliorer la résilience en renforçant l’autonomie des exploitations familiales de Moyenne Guinée et de Guinée Forestière face aux crises sanitaires et aux changements climatiques

Groupe(s) cible(s)  : Environ 990 groupements, représentant environ 22 000 personnes, 60 unions, 5 fédérations (FPFD, Feprori GF, Ferepah, Feri GF, Feri BG) et une organisation interprofessionnelle (réseau Bora Malé)

Bénéficiaires finaux  : Les producteurs, transformateurs, commerçants et leur famille soit environ 230 000 personnes (adultes et enfants) dont 180 000 pour la Moyenne Guinée et 50 000 pour la Basse Guinée et la Guinée Forestière.

Résultats estimés

R1 : Les exploitations familiales ont augmenté leur production et amélioré leur alimentation à travers l’adoption de pratiques agro-écologiques et de bonnes pratiques nutritionnelles

R2 : Les revenus des exploitations familiales sont sécurisés à travers l’amélioration de l’accès au marché, la concertation interprofessionnelle au sein de filières porteuses et l’accompagnement d’initiatives économiques

R3 : Les paysans assurent une gouvernance inclusive de leurs organisations professionnelles agricoles et, à travers elles, sont reconnus par les pouvoirs publics et renforcent leur contribution au développement de leurs territoires

R4 : Les exploitations agricoles familiales améliorent leurs conditions de production de riz et d’huile de palme par l’accès à des services et des moyens de productions plus durables

R5 : Les ménages augmentent et sécurisent leurs revenus non agricoles (transformation commerce) et l’approvisionnement des marchés en produits locaux de qualité

R6 : La gouvernance et les connaissances des organisations et des processus collectifs de gestion de la qualité et de commercialisation des produits locaux sont renforcées

R7 : La structuration et la concertation interprofessionnelle pour la promotion d’un riz local de qualité sont renforcées et la valorisation de la qualité et la promotion des produits de l’agriculture familiale sont mieux pris en compte dans les politiques publiques

R8 : Les organisations de la société civile sont forces de propositions dans le débat public sur les problématiques clefs de l’agriculture familiale et du développement des filières vivrières locales

Activités principales

Diagnostics et stratégies, formations, sensibilisations, alphabétisation, appui/conseil, suivi accompagnement (individuel, groupements, unions, fédérations)

Paysans relais et semenciers, tests de pratiques/techniques, approvisionnement en intrants, équipements (production et transformation), infrastructures & aménagements de périmètres irrigués

Financement, suivi des prix, recherche de marchés, démarche qualité supérieure Visites échanges, voyages d’études, ateliers de concertation, réunions, études thématiques, plaidoyer, notes de capitalisation

  • Description du projet SaraLe présent projet est proposé pour contribuer à améliorer la résilience en renforçant l’autonomie des exploitations familiales de Moyenne Guinée et de (...)
  • PhotosActivités d’extraction et de stockage groupés d’huile de palme dans la zone du projet en Guinée forestière